bac de barcarin - copieLe Bac de Barcarin contribue au bon fonctionnement d’un territoire emblématique que le monde entier nous envie : la Camargue.

Il répond avant tout à un besoin et à l’impératif de continuité territoriale. Il doit demeurer un outil d’Aménagement du Territoire, fondamental pour l’avenir des habitants de Salin de Giraud et de Port Saint Louis Du Rhône.

Le Bac de Bacarin est emprunté quotidiennement par des centaines de salariés, de professionnels, de collégiens, de touristes qui l’utilisent pour se rendre sur leurs lieux de travail.

Les usagers qui évoluent dans ce bassin de vie à caractère rural, ont besoin d’un moyen de transport performant. Hélas ce n’est pas le cas aujourd’hui.

L’association des Usagers du Bac et Contribuables (AUBAC) a envoyé à Martine Vassal (Présidente du Conseil Départemental) une lettre ouverte dénonçant les nombreux dysfonctionnements (« non-respect des horaires des traversées, indisponibilité du bac, coupure de service»….).

Ses membres demandent également, à juste titre, qu’ils puissent siéger aux différentes réunions du SMTDR comme cela est d’usage dans d’autres syndicats mixtes. Nous y sommes très favorables.

Le Rapport d’Orientation Budgétaire (R.O.B.) qui nous a été présenté ce jeudi 28 février au conseil syndical du Syndicat Mixte des Traversées du Rhône (SMTDR), nous inquiète.

En effet, la participation financière des grandes collectivités n’est pas assurée.

C’est le cas principalement de la Région Sud Provence Alpes Côte d’Azur, grande absente ce jeudi matin du comité syndical, et qui exprime sa volonté de limiter sa participation au niveau du fonctionnement et de se désengager de l’investissement.

A l’instar du SYMADREM, le SMTDR est ainsi fragilisé par le désengagent de la collectivité régionale.

Alors que nous sommes nombreux à nous mobiliser aux côtés des services de l’Etat, à revitaliser le village de Salin de Giraud, nous tirons à nouveau le signal d’alarme. Les acteurs économiques du village, tout comme les nombreux saliniers que nous avons rencontré il y a quelques jours, partagent notre inquiétude.

Il est plus que nécessaire aujourd’hui de tenir les engagements initiaux pour garantir l’avenir du Bac de Barcarin. Il n’y a en effet pour le moment, aucune alternative qui puisse permettre aux habitants de Salin de Giraud de circuler et, à tout un territoire de poursuivre son essor économique.

Nous reviendrons vers vous lors du vote du budget prévu à la fin du mois de mars. Et comptons bien avec vous, faire valoir les droits des habitants de notre territoire.

 

Communiqué de presse de Nicolas Koukas,Aurore Raoux,Nicolas Juan,Claude Lecat : Le Bac de Barcarin : un service utile aux habitants de la Camargue !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.