Madame la Présidente,

Mes chers Collègues,

Je profite de ce rapport et si vous le permettez de celui qui suit pour dire au nom du groupe communiste et partenaire que nous soutenons cette volonté politique d’accompagner les associations du département dans leurs projets et actions auprès de leur public. 

Et cela vaut pour toutes les associations qu’elles soient d’ordre culturel, sportif, de solidarité, d’éducation populaire, de la défense des droits etc.…

Le soutien de notre assemblée est d’autant plus appréciable qu’au regard des mutations en matière de financement, le secteur associatif doit faire face à une recherche de financement de plus en plus complexe et qu’il était jusque-là l’acteur unique dans certains domaines tels l’aide à domicile, alors que désormais il doit faire face à la concurrence du secteur privé qui Chacun-es de nous le sait favorise le volet lucratif !!

Par leur dynamisme, les associations occupent une place importante en offrant la possibilité de participer à la vie sociale et démocratique du pays. Elles contribuent à la citoyenneté, à la cohésion sociale, à l’animation et à la solidarité notamment envers les plus fragilisé.es. Elles jouent un rôle essentiel en complément des politiques publiques dans la vie des populations et dans le fonctionnement de notre société. En ce sens elles sont pour beaucoup d’entre elles des partenaires de l’action publique, elles remplissent une mission de service public.

Au nom de mes collègues je tiens à rendre hommage aux militant.es, bénévoles ou pas, à leur présence sur le terrain, leur dynamisme et leur engagement.

Tout cet apport indispensable, si utile en tout temps, s’est avéré essentiel durant la période difficile que nous traversons et qui accable davantage celles et ceux qui étaient déjà dans le besoin. Je pense en particulier aux quartiers prioritaires où la pauvreté des habitant.es, en particulier les enfants et les jeunes, est plus prégnante, plus concentrée qu’ailleurs.

Elles n’ont pas failli, bien au contraire. Elles ont redoublé d’efforts, d’inventivité dans leur manière d’agir, pour tendre la main, pour écouter, pour apporter du bonheur aux gens.

Par leurs actions, les liens qu’elles permettent de tisser entre elles et les personnes et entre les personnes, les associations génèrent de multiples petites choses du quotidien positives ! 

Et il y en a bien besoin en ces temps où tout le monde s’accorde à dire que le moral est au plus bas pour beaucoup !

Elles sont aussi les premières à inventer des réponses aux besoins et aux enjeux de société. Qu’il s’agisse des politiques relatives au handicap, au droit au logement, à la promotion de l’égalité h/f, on retrouve toujours des mobilisations associatives.

Par exemple dans le domaine des droits des femmes, grâce à la mobilisation des femmes elles-mêmes et leurs organisations des avancées ont vu le jour et encore verront sans doute le jour comme par exemple une loi-cadre contre les violences faites aux femmes.

D’où l’importance que le soutien de notre assemblée soit à la hauteur dans l’aide facultative et aussi dans le cadre des contrats de ville dont le département est un des partenaires indispensables d’autant que la Région 

en est absente.

C’est pour toutes ces raisons que nous voterons favorablement ces rapports.

Je vous remercie

Séance Publique du 12 Février 2021 : Rapport N°7 et 8 – Intervention Evelyne Santoru- Joly

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.