FRAU CG 01Madame la Présidente,

Mes chers Collègues,

 

La motion proposée ce matin à notre assemblée pose la question majeure du statut des sapeurs-pompiers volontaires qui sont un des éléments clés de notre système de sécurité civile et de l’engagement au sens des limites que peut revêtir désormais la notion de bénévolat dans cette situation suite à l’arrêt Matzak.

Il faut tout de même retenir que certains syndicats français, dont la CGT, alertaient depuis longtemps sur le statut des sapeurs-pompiers volontaires au regard du droit du travail.

La motion qui nous est soumise est une adresse au gouvernement, aux parlementaires européens pour que notre modèle soit préservé. Ce qui ne veut pas dire qu’il ne soit pas enrichi pour à la fois, être conforme à une directive, pourquoi pas spécifique, relative à la reconnaissance des sapeurs-pompiers volontaires et permette d’améliorer leur statut tout en développant l’emploi statutaire au sein des SDIS.

C’est dans cet état d’esprit, comme nous savons le faire ici, que notre groupe s’associera à cette motion.

Nous saluons, une nouvelle fois,  l’engagement de nos sapeurs-pompiers sur l’ensemble des risques qui ont encore réalisé  plus de 110 000 interventions dans notre département en 2018 et se retrouvent souvent seuls, du fait de l’affaiblissement des acteurs sanitaires sur notre territoire.

Tout en n’oubliant pas les sapeurs forestiers qui au quotidien entretiennent si bien nos forêts.

Je vous remercie

 

Seul le prononcé fait foi

 

Séance Publique du 5 avril 2019 – Intervention de Monsieur Gérard Frau :Motion du CA du SDIS des Bouches du Rhône

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.