Madame la Conseillère Départementale, Chère Collègue,

Je me permets de revenir vers vous concernant la situation de la Maison de la Solidarité de Port-Saint-Louis-du-Rhône.

Je suis alertée une nouvelle fois par les Ports Saint Louisiens inquiets de la supposée réorganisation de la M.D.S qui  prévoirait une fermeture de l’accueil au public le lundi, le vendredi et certaines autres demies journées. Cette décision, si elle devait se mettre en place,  obligerait les familles à se rendre à la M.D.S d’Istres à plus de 27 km de Port-Saint-Louis. Cela ne serait pas sans conséquence pour ces familles qui, en plus des difficultés qu’elles rencontrent, devraient affronter des problèmes de mobilité liés à l’isolement de ce territoire.

Dans un courrier à Madame la Présidente, j’avais déjà indiqué « être opposée à une réorganisation qui n’aurait comme conséquence que de fragiliser encore plus un territoire qui l’est déjà bien assez. Il me semble  au contraire que  notre collectivité doit déployer des moyens complémentaires pour améliorer et diversifier les offres de services apportées aux familles. »

Vous mesurez comme moi l’importance des missions des M.D.S., souvent seul point d’appui des familles. Même si, certaines associations de la ville, grâce à l’engagement des bénévoles, apportent des aides complémentaires tout au long de l’année.

L’isolement du territoire, le recul des services publics de proximité et les caractéristiques de la population ont conduit l’état et le département à proposer à la commune le label France Service et renforcer l’offre de services publics. A ce titre, mais aussi afin de garantir l’égalité de traitement des habitants des Bouches du Rhône, la population de Port Saint Louis a plus que jamais besoin du service public départemental comme vecteur d’accès aux droits, aux soins et à la protection de l’enfance et des familles.

Avec le confinement, les difficultés des familles se sont aggravées – comme partout dans notre département- et les chiffres des violences intra familiales sont en augmentation. Nous ne connaissons pas encore les répercussions psychologiques de cette période, c’est pourquoi au-delà des problèmes auxquels la M.D.S, avec ses agents, répond quotidiennement,  il me semble nécessaire de maintenir ce service ouvert au public toute la semaine ; Et pourquoi  pas renforcer la présence des services du conseil départemental en envisageant une permanence de la MDPH dans les locaux de la M.D.S. 

Pour finir, j’avais évoqué avec vous la nécessité de rendre les missions de la M.D.S encore plus visibles sur le territoire. Cela me semble d’autant plus nécessaire que les locaux actuels ont été rendus inutilisables en raison d’importants dégâts des eaux. Il a donc fallu fermer le site et déménager les services durant toute la période des travaux. Je suis disponible pour échanger avec vous sur ce sujet comme sur l’ensemble des questions.

Je vous remercie par avance de l’attention que vous accorderez à mon courrier et des réponses  que vous voudrez bien y apporter dans un seul souci, celui de la population de Port Saint Louis.

Je vous prie d’agréer, Madame la Conseillère Départementale, Chère Collègue, l’expression de mes cordiales salutations.

                                                                                                 Marseille le 3 juin 2020

MDS de Port Saint Louis : Aurore RAOUX écrit à Mme DEVESA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.