Rapport N°10 –  Rapport annuel 2018 sur l’égalité des femmes et des hommes dans le Département des Bouches du Rhône.

Rapport 11 : BP : délégation lutte contre les discriminations

Madame la Présidente,

Cher.e.s Collègues,

Cette année encore nous dirons qu’un rapport ne suffit pas même si ce bilan permet de mesurer l’évolution des situations et nous aide à prendre les bonnes décisions pour agir efficacement pour l’égalité femmes- hommes.

Le rapport qui nous est soumis  montre,  comme celui de l’an dernier, que les femmes sont plus nombreuses que les hommes à travailler dans notre collectivité et cela dans toutes les directions.

Comme les années précédentes ce sont toujours les femmes qui sollicitent de manière majoritaire les disponibilités et les temps partiels.

Ces rapports doivent nous obliger à faire le point sur  les situations dans nos collectivités et notre département. Nous avons vu que  durant la période de confinement  les violences faites aux femmes ont progressé de manière importante. Nous ne sommes pas au bout et  les enjeux sont immenses

Nous nous sommes félicités de la création des 50 places d’hébergements mais force est de constater que cela ne suffit pas ! 

Il est, pour nous, urgent de doter les structures d’accueil  de moyens financiers et humains supplémentaires afin qu’elles puissent répondre dans de bonnes conditions à la détresse des  femmes victimes de violence. Et de prévoir la création de 250  places supplémentaires en hébergement.

Le budget de ce secteur semble en baisse mais nous n’avons pas les éléments qui s’y rapportent. Nous pensons qu’il n’est pas possible d’accepter une baisse de moyens dans un domaine qui nécessiterait au contraire, une augmentation conséquente.

Et puis, comment ne pas parler des nominations des ministres de la Justice et de l’Intérieur qui sont vécues comme  un camouflet et une marque de mépris envers la parole des victimes et les droits des femmes.

« La grande cause du quinquennat » n’a jamais été plus insultée, méprisée et moquée. En tout cas de nombreuses associations le dénoncent et je vous invite à le faire aussi. Nous avons toutes et tous une responsabilité pour faire avancer cette question au cœur de notre société.

La période nous montre que nous avons encore des transformations à faire pour qu’enfin l’égalité soit réelle !

Je vous remercie,

Seul le prononcé fait foi

Séance Publique du 24 juillet 2020 : intervention de Claude JORDA –

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.