Aurore RaouxMesdames, Messieurs

Mes chers amis,

Je voudrais appeler à venir me rejoindre mon binôme Nicolas Koukas, nos suppléants Claude Lecas et Nicolas,

Notre Président de groupe Claude Jorda,

Je tiens à remercier les élu-es, Les présidents d’associations, les bénévoles…de leur présence.

je remercie aussi, celles et ceux qui ont assuré la distribution du journal de canton à mes côtés, relayé la tenue de la réunion publique de ce soir !

Les élections départementales ont eu lieu le 29 mars 2015.

Cela fait donc trois ans –un peu plus – que vous nous avez élus- avec Nicolas Koukas, mon binôme,

Pour vous représenter au Conseil Départemental.

Également présents à nos côtés, Claude Lecat et Nicolas Juan, nos suppléants, qui nous sont d’une aide précieuse pour le suivi de dossiers majeurs comme celui du Bac de Barcarin ou encore de la mise en sécurité de la route départementale 35, qui relie Port Saint Louis à Arles,

Je tenais à le souligner et à leur adresser tous nos remerciements !

En 2015, le Département bascule à droite, un véritable bras de fer commence alors…

Car la priorité de la nouvelle majorité sera :

De -FAIRE DES ECONOMIES-

Nous allons alors mener de nombreuses batailles :

– pour le maintien du budget de la démoustication au BTI, soit 2 millions d’euros/ an,

–  pour récupérer le budget de fonctionnement du Bac de Barcarin, amputé de 600 000 euros !

Nous trouverons donc très vite notre place dans une opposition constructive,

-dans le but d’être utiles à la population-

Nos interventions sont nombreuses,

Et à défaut d’être toujours écoutés,

Nous savons nous faire entendre !

Nous ne manquons pas une occasion de défendre le quotidien de la population, du canton comme du Département.

Car nous sommes des élus de terrain,

Toujours présents aux côtés des salariés en lutte, dans l’entreprise ou dans les manifs,

Je n’ai pas oublié le conflit des CASINETTES et l’élan de solidarité, de fraternité qui a parcouru la ville à ce moment là,

Nous inscrivons notre action dans la proximité,

Ce sont plus de 600 personnes qui ont été reçues en 3 ans dans nos permanences, pas moins de 200 à Port Saint Louis du Rhône !

Nous sommes le lien entre la population et les services du Département,

Un  Département- CHEF DE FILE- de l’action sociale :

  • que ce soit pour l’accès au logement social, avec le bailleur 13 Habitat,
  • pour les démarches liées à l’insertion, à la solidarité, au handicap avec la MDPH, l’aide aux familles avec la PMI, la MDS,
  • les subventions des EHPAD :

A ce sujet, j’avais rencontré la Présidente dès notre élection, afin d’obtenir le soutien financier du Conseil Départemental pour le projet de reconstruction de la maison de retraite de Port Saint Louis. Le dossier est maintenant en cours d’instruction par les services du département.

Dans la ville, on n’entend pas beaucoup parler de la nouvelle maison de retraite, mais il est plus que nécessaire que ce projet soit réalisé, c’est en tous les cas un dossier que je suivrai avec beaucoup d’attention.

Le Département, c’est aussi :

  • le financement de l’action éducative, l’entretien et la reconstruction des collèges,

Vous connaissez bien mon attachement à la communauté éducative,

Aux questions éducatives aussi,

J’ai dénoncé l’application d’un abattement qui réduit l’autonomie financière des collèges et s’il le faut, je le ferai encore !

Nous avons fait front contre la suppression des contrats aidés et les conséquences sur l’accueil des familles et l’accompagnement à la scolarité,

Nous nous sommes battus, parents, professeurs, élus

Tous ensemble,

Pour les enfants de la ville, mais aussi pour faire reconnaître les compétences des aides administratives à la direction, mises à la porte et déconsidérées !

Le 17 septembre dernier, nous étions nombreux à la journée portes-ouvertes du nouveau collège Robespierre.

Les Port Saint Louisiens ont répondu nombreux à l’invitation du Principal, plus de 1000 personnes,

Tout le monde est d’accord pour dire que cette reconstruction, de près de 30 millions d’euros, est une complète réussite !

Même si certains considèrent que ce n’était pas une priorité, je sais que cet équipement sera un facteur de réussite pour les collégiens de PSL et de Salin de Giraud.

Parmi les compétences du Conseil Départemental, on trouve aussi :

– les moyens humains et matériels nécessaires à nos sapeurs pompiers du SDIS 13 pour la protection civile, la lutte contre les incendies et la protections des massifs forestiers

  • l’entretien des routes départementales

Et, autre priorité de notre mandat :

– le soutien au secteur associatif,

Dans un contexte où la majorité départementale  annonce des baisses pouvant aller jusqu’à 20%, je suis  intervenue à plusieurs reprises pour défendre les dossiers de subvention qui m’ont été confiés.

Ce sont plus de 400 000 euros qui ont été votés en trois ans pour les associations de Port Saint Louis,

Pourtant, je considère que l’aide du département n’est pas à la hauteur, au regard du rôle essentiel joué par les associations dans le vivre ensemble et dans la construction du lien social…

Je laisserai le soin aux Présidents et aux bénévoles présents dans la salle de donner leur avis sur le sujet…

Je ne parle même pas du désengagement de la Région !

En effet,

La loi NOTRe, qui a été votée après que nous soyons élus, a lancé une période de réforme territoriale TRES contestée dans les Bouches du Rhône avec la création de la Métropole.

Les départements ont perdu la compétence économique attribuée en totalité aux régions et à la Métropole, tout comme la compétence des transports.

Et les transports scolaires, un an après le transfert de la compétence, deviennent payants !

Cette mesure injuste, qui pèse sur le budget des familles, impulsée par la Région, a également été votée à la Métropole !

L’actualité politique de notre territoire s’inscrit donc pleinement dans le débat sur la fusion entre le Département et la Métropole,

Processus qui s’accélère puisque le Préfet a lancé une consultation- éclair-, qui prendra fin au mois de novembre.

Nous lui avons adressé une demande de RDV pour évoquer le sujet,

Pour lui exprimer toute notre inquiétude de voir le budget de Conseil départemental, soit 2 milliards d’euros,

Aujourd’hui  consacré au financement du service public départemental,

Et avec les insuffisances que l’on peut déplorer,

Filer à toute allure dans les caisses de la ville de Marseille,

à nos dépends !

Au jour d’aujourd’hui, la  Métropole ne tient pas ses promesses et nous distribue des miettes au regard des budgets que les conseils de territoire ont connus par le passé.

Le service public se dégrade…

Et les 7400 fonctionnaires métropolitains en font aussi  les frais !

Les dotations promises par le président des riches, celui-là même qui supprime l’impôt sur la fortune et s’en prend aux pensions des retraités, ne sont pas au RDV !

La métropole tourne à vide et cherche à récupérer de l’argent !

Dans ce contexte là, les citoyens ont besoin d’être représentés par des élus qui défendent, comme nous, la proximité des services et la démocratie, des élus qui sont à l’écoute des besoins.

Quelle sera la place des territoires ruraux comme le notre dans cette métropole urbaine ?

Comment seront prises en compte les spécificités de nos territoires ?

Nous le voyons autour de la question de la mobilité : après avoir agité le dossier d’un pont à Barcarin dont nous n’entendons plus parler,

Il devient de plus en plus difficile de conserver un service public de qualité avec le bac de Barcarin et la colère des usagers et des personnels ne cesse de gronder.

Quelles seront les conséquences de l’élargissement du périmètre métropolitain au Pays d’Arles ?

D’ailleurs, à Arles, la consultation des citoyens s’organise, Nicolas nous en dira plus.

A Lyon, la métropole est progressivement venue à bout des subventions aux associations et des dotations aux communes, que le Département attribue actuellement.

Ce qui remet en cause la participation financière du Département pour la construction d’équipements, pour PSL, ce seraient :

-3 millions d’euros pour la piscine éducative,

-123 000€ pour le port Abri,

-253 000€ pour conforter la digue

-ou encore 395 000€ pour des travaux de proximité sur les bâtiments communaux, les écoles…

Nous sommes conscients des enjeux,

Soucieux que les citoyens, oubliés de ces débats,

-puissent enfin s’exprimer-

Et être associés aux décisions qui compteront pour leur avenir.

Pour la deuxième partie du mandat, c’est avec la même énergie et avec vous, je l’espère, que nous défendrons les dossiers.

S’il faut réfléchir à réformer les collectivités…

-Alors mettons tout sur la table !

Et surtout le bilan de la métropole,

– Redonnons du sens à la coopération intercommunale.

– Protégeons notre service public !

Pour cela,

L’articulation Commune/ Conseil de territoire/Département

Nous paraît la plus efficace.

La métropole n’agissant que sur les compétences prévues au départ :

  • Le développement économique,
  • La mobilité et les transports,
  • L’environnement,
  • La recherche et l’enseignement supérieur.

 

Il nous faudra certainement, une fois de plus, nous mobiliser pour nous entendre dans ce débat,

Et vous pourrez compter sur vos conseillers départementaux !

Vive la République, Vive le canton d’Arles, vive Port saint Louis !

Conseil de canton Port Saint Louis du Rhône du 8 octobre 2018 : Intervention d’Aurore Raoux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.