Claude JordaCette année encore les travailleurs sociaux sont mobilisés pour que la prévention et la protection de l’enfance soient une priorité de notre société. De son côté, le Défenseur des droits qui vient de publier un rapport,  invite les pouvoirs publics à tout mettre en œuvre pour, conformément aux dispositions de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant et aux observations du Comité des droits de l’enfant, garantir le respect des droits des enfants dès leur naissance.

L’ASE gère près de 3 500 enfants dont 800 mineurs isolés étrangers. Comme notre groupe l’a demandé dans le débat sur le budget des moyens supplémentaires doivent être engagés afin de répondre à cette mission essentielle !

La protection de l’enfance est au cœur des missions du Département, il nous faut entendre les travailleurs sociaux et administratifs de ces services et leurs représentants en y consacrant un effort maximal.

C’est notre responsabilité et notre rôle majeur !

Cette journée nous appelle à tout mettre en œuvre pour que tous les enfants de notre département soient protégés !

La France est pointée du doigt par l’Union européenne pour être le mauvais élève quant à l’accueil des enfants mineurs étrangers. L’Etat  comme le Département doivent prendre leurs responsabilités ! Pas un enfant ne doit dormir dehors dans le froid, ils doivent tous pouvoir vivre dans la sécurité et la réponse à leurs besoins.

Nous n’acceptons pas l’argument de la baisse des dotations de l’Etat pour justifier une quelconque remise en cause des droits des enfants ! C’est pourquoi nous participons avec les salariés au rassemblement initié par les organisations syndicales sur le parvis de l’Hôtel du Département !

Marseille le 20 novembre 2018

Communiqué de presse de Claude JORDA, Président du groupe Communistes et Partenaires : 20 novembre : journée internationale des droits de l’enfant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.